On nous demande régulièrement un bilan du chauffage mixte soleil + bois, avec nos panneau et notre plancher chauffant avec une dalle à la chaux. Voici donc le premier bilan de 2010 en noir extrait e ce blog (et qui n'a pas beaucoup changé)  suivi d'une réactualisation en janvier 2014.

Notre présence irrégulière fait que la maison est à 6° quand nous arrivons en plein hiver, voir proche de 5° au sol. Les murs en pierre épais et froids mettent du temps à chauffer et sont de véritables radiateurs froids... Depuis on a un peu isolé les 4/5ème des murs en chaux chanvre ou panneaux de liège+bois.

Le chauffage au sol est par conséquent insuffisant aux quatre mois froids: avec 60m2 de sols chauffés à 30° et des 120m2 de murs peu ou pas isolés donc froid, une seule grande pièce à vivre avec 6m de hauteur au faitage, la maison est difficile à chauffer...

En 3h de fonctionnement, le ballon perd une trentaine de degrés... et nous oblige à constamment veiller afin qu'il  reste une T dans le ballon supérieure à 38° pour pouvoir avoir de l'eau chaude sanitaire!

Le poêle est un bon complément pour le cas où la température du ballon est inférieur à 38°...

… et en hiver pour compléter le chauffage au sol. C'est même limite, faut le faire tourner sans arrêt pour garder 17-18° dans la pièce principale mais qui a un volume de 40m3. En 2 heures d'un bon feu, le ballon gagne 6 à 8 °; c'est suffisant pour avoir de l'eau chaude sanitaire mais pas pour un fonctionnement efficace du plancher chauffant. (Et son design est agréable de même que de voir les flammes).

La sonde électrique ne sert à rien, car son déclenchement en cas d'absence n'est pas suffisante pour que le chauffage au sol évite à lui seul le hors gel sachant qu'on peut avoir -25° pendant un mois complet... (heureusement dans ce cas là il fait beau est nous avons nos 3h de soleil!

La problématique est décembre - mars: nous sommes à 1700m, avec 3h d soleil à cette période une température moyenne de -5° (avec des écarts entre- 25 et +8°). : dès que nous sommes présents pour une longue durée, tout change si on accepte une température de l'ordre de 17° : les panneaux sont suffisants, le plancher au sol offre une bonne répartition dans la pièce et une chaleur idéalement répartie.  Et les 8m2 de panneaux sont suffisants avec le complément poêle à bois. Comme lorsque on arrive après 1 mois et demi d'absence, le le sol est de l'ordre de 5°C il faut plusieurs jours  (1 semaine) à cause de l'inertie pour que le sol soit à une température de 20° en permanence... et 30° quand on envoie l'eau...  sans qu'il ne consomme trop d'eau chaude... (malgré les6cm de liège en isolation...  Donc la problématique est la présence en dent de scie lors des 4 mois froids avec l'inertie très importante (les 8 autres mois zéro soucis) ; Le grand volume à chauffer et la faible isolation des murs qu'on a pourtant fini par renforcer un peu en enduit chaux chanvre...